23/07/2007

Je m'ouvre enfin... mais parler, c'est par pour aujourd'hui

Depuis juin, je m'ouvre enfin et les passages de sourires sont plus nombreux que mes crises de larmes, d'angoisse et mes colères. Papa et maman me trouvent de plus en plus joyeuse, même si je montre encore souvent mon caractère quand je suis contrariée. Je commence à dire quelques mots simples "papa, maman, dodo et doudou" mais je ne suis pas prête pour l'instant à en dire plus. J'ai peut-être trouvé un moyen de pression ou ou un simple besoin de me réfugier dans ma bulle... Mes parents pensent qu'après six mois, je devrais commencer à m'exprimer. Il paraît que les femmes parlent trop ... pas moi, na !

21:10 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2007

Comment je me fais respecter à la maison

Papa et maman veulent que je parle, quelle drôle d'idée; j'arrive toujours à me faire comprendre en sortant des sons et en montrant du doigt ce que je veux - mon biberon, mon doudou, ou un jeu - ou en manifestant ma désapprobation par des colères assez spectaculaires. C'est fatiguant mais parfois papa et maman craquent (de moins en moins pourtant).Je pense que je vais m'y mettre... d'ici quelques semaines.

21:41 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le grand saut ... Maëlys à l'école

Ca y est, après deux mois à la maison avec maman (papa a repris le travail pour profiter des grandes vacances en famille), je rentre à la ruche, une crèche qui se situe dans l'école de mas frères. Rien de mieux pour m'acclimater à l'ambiance de l'école du village tout en restant en contact avec mes deux gardes du corps préférés.Si Louis cache son attachement par ses taquineries quotidiennes (qui aime bien chatie bien), Brieuc est très protecteur et fier de sa soeur venue de Chine.

21:35 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/01/2007

notre petite famille...

notrepetitefamille2notrepetitefamille1Voici nos trois petits trésors ! Ils sont à croquer, vous ne trouvez pas ... Ben oui, fausse modestie de maman comblée ;-)

 

maelys janvier 2007maelys janvier 2007 3maelys janvier 2007 6maelys janvier 2007 7

maelys janvier 2007 5

maelys janvier 2007 2maelys janvier 2007 8maelys janvier 2007 10
maelys janvier 2007 12
maelys janvier 20079maelys janvier 2007 13





23:54 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

 

P1041321redimP1041322redimP1091394redimPC301298redimPC311314b redimVoici notre petite puce durant les trois premières semaines à la maison. La belle s'est épanouie dans sa petite famille et nous comble de ses fabuleux sourires ! Quel bonheur...

23:49 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/12/2006

Quelques photos en plus de notre coccinelle

Voici notre petite princesse. Ces portraits reflètent un peu les différentes facettes de notre fille : parfois joueuse et charmeuse, parfois pensive ... Nous vous éviterons la dernière facette : les cris et la colère . Et puis, il n'y a pas le son alors cela ne vaut pas vraiment la peine ... ;-) Ces photos ont été prises à Pékin, une semaine après notre rencontre. Quel changement en quelques jours.Copie de Copie de PC270244PC270245PC270257PC270255

15:32 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

29/12/2006

JOUR 15 : 23-12 Dernier jour en Chine

Une dernière journée à Pékin et demain, nous rentrons. Home Sweet Home. Après les dernières courses, un pique-nique mémorable dans la chambre ( le buffet commence à nous donner le haut-le-coeur ) et les traditionnelles photos du groupe. On voit les traits tirés de tous les parents et des filles aussi. Brieuc embrasse sa 'fiancée' Constance avant la douloureuse séparation ( mais je te rassure mon bonhomme, tu la reverras certainement ! ) Nous partons de l'hôtel vers 23 h pour embarquement vers 2h du matin pour un vol Hainan airlines d'environ 11 heures. Stéphanie nous fait ses 'au revoir' avant de descendre du bus. Elle est très émue et nous entendons les sanglots cachés de pas mal d'entre nous. Elle nous souhaite de vivre heureux avec notre petite et de prendre bien soin d'elle. Vol sans encombres et atterrissage sous la brume matinale : nous avons eu peur que le smog londonien descende sur Bruxelles car même si ce voyage restera gravé dans nos mémoires, nous aspirons vraiment à retrouver notre maison, nos repères et commencer la vraie vie avec nos trois enfants .PC270318PC270321PC270323bPC270352PC270368PC270376PC270377PC270381

17:57 Écrit par Famille DELANNOY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |